LE VASE DE SOISSONS

Poème épique de Claude Fernandez évoquant l'épisode du vase de Soissons lors d'une revue de ses troupes par Clovis.


Solennelle revue, devant le roi Clovis.
Tous les soldats sont là, valeureux antrustions
Leudes pilleurs, violeurs, meurtriers, massacreurs
Troupe sans discipline, indocile, insoumise
Prête à railler toujours, l'autorité du chef.
Le prudent souverain , pendant une revue
Dans les rangs aperçoit, un soldat orgueilleux
Qui fièrement arbore, une armure éclatante.
«Que signifie, dis-moi, cette mise incorrecte
Ce pommeau dépoli, cette cote affaissée?»
Tirant de son fourreau, l'épée du combattant
D'un geste il jette l'arme, à ses pieds sur le sol.
Consterné, le soldat, à genoux la ramasse
Mais le roi brusquement, empoignant sa francisque
Brise d'un puissant coup, le crâne vulnérable.

«C'est ainsi que tu fis, au vase de Soissons»

Clovis depuis ce jour, fut craint et respecté.

La Saga de l'Univers - Claude Fernandez - Éditions Sol'Air - © Éditions Sol'Air - 2007