L'ÉCRITURE EUPHONIQUE

PRÉCONISATIONS POUR LA POÉSIE


PRÉCONISATIONS RELATIVES AUX CACOPHONIES

-Évitement des hiatus à l'intérieur d'un paragraphe

Un oiseau alors s'envola. À ÉVITER

Le jour se leva. Un oiseau chanta. À ÉVITER

-Évitement des cacophonies

Généralement succession de syllabes comportant un son consonantique identique entre 2 mots, qu'ils appartiennent ou non au même paragraphe. On considère que les dentales t et d représentent un même son.

Ma montre

Si une consonne s'intercale: à voir au cas par cas:

Il vient pour servir À ÉVITER
La proue sort de la vague CONGRUENT

Il te dit bonjour. À ÉVITER

-Évitement des cacophonies au niveau des liaisons

Il était arrivé À ÉVITER

-Évitement des liaisons incongrues

La nuit d'un coup arriva À ÉVITER

-Évitement des liaisons consécutives par la même consonne

des sujets inconstants' infidèles

-Évitement des assonances incongrues

Je vis l'homme de Rome< À ÉVITER/i>

-Évitement des échos

L'empereur maintenant' de jour en jour empire. À ÉVITER


AUTRES PRÉCONISATIONS

-À la lecture, aucun arrêt temporel dans un vers, respect de toutes les liaisons

-À la lecture, prononciation de tous les e post-accentuels dans le vers, sauf cas d'élision.

-Aucune virgule dans le vers autre que les signes de coupe accentuelle (dont une césure éventuellement pour les décasyllabes ou dodécasyllabes)

-Évitement des e post-accentuels suivis d'e (ou eu) sauf s'il est accent tonique:

La robe de ma sœur À ÉVITER

Les sombres feux CONGRUENT

Le goût de cerise
(le e de de n'est pas post-accentuel) CONGRUENT

-Aucun e post-accentuel à plus de 3 syllabes avant la fin de la césure ou de la fin du vers, sauf sur un monosyllabe

La violette répand son baume.
(4 syllabes après le e post-accentuel de violette, À ÉVITER

La valériane s'épanouit. (3 syllabes après le e caduc de valériane, CONGRUENT)

-Aucun e ponst-accentuel non élidé avant un signe de marquage accentuel ', et donc en particulier aucun e post-accentuel au niveua d'une césure

Des zinnias rouges', bleus' violets. À ÉVITER

L'on voyait la montagne' tandis que montait l'aube. À ÉVITER

-Pas plus d'un e caduc non élidé à l'intérieur d'un vers ou syntagme défini par une césure

Une petite rue qui traversait le bourg À ÉVITER

-D'éventuelles coupes secondaires dans un vers césuré doivent correspondre à une liaison grammaticale faible (listes d'adjectifs, appositions...)

Cette fleur était mauve' écarlate' indigo.
(coupe secondaire entre écarlate et indigo)


PRÉCONISATIONS D'ORDRE SYNTAXIQUE

-prépositions, participes, conjonctions préconisés une seule fois dans une phrase (sauf structure symétrique ou se rapportant au même sujet ou encore dans des structures en apposition, des propositions indépendantes).

La répétition de la conjonction et peut être tolérée. La conjonction de peut être tolérée s'il ne s'agit pas de strucutre en cascade.

Les rayons matinaux qui flamboyaient aux cieux
Brillaient sur la maison qui semblait palpiter. À ÉVITER


La vie' c'est le bambin' qui joue' qui sourit' chante. CONGRUENT

Les jours de malheur et de bonheur
Destin de l'homme et de la bête. CONGRUENT


La nouvelle arriva' de la ville du nord À ÉVITER

Le vent pouvait souffler' du nord' de sud ou bien d'ouest. CONGRUENT

Il vit ainsi des lieux variés
des champs qui partout s'étiolaient
des bois qui partout prospéraient. CONGRUENT