LE SIÈGE DE MYCÈNES

Poème épique de Claude Fernandez évoquant le siège de Mycènes par les Doriens.


Dans Mycène investie, par les Doriens vainqueurs
La foule épouvantée, se disperse en tous sens.
Pour éviter la mort, chacun cherche une issue
Mais parmi la cohue, des habitants vaincus
Vociférant, courant, s’affolant, s’agitant
L'un d'eux reste figé, songeur, méditatif.

Ainsi le vétéran, l’ancien triomphateur
Le compagnon d’Ajax, Nestor et Ménélas
Qui vit périr Ilion, par le fer et le feu
Voit Mycènes périr, par le fer et le feu.


La Saga de l'Univers - Claude Fernandez - © Claude Fernandez