KROPOTKINE

Poème épique de Claude Fernandez évoquant le Prince Kropotkine qui défend les moujiks contre le pouvoir de la noblesse russe.


Le Grand-Duc Alexandre, Empereur de Russie
Dans son palais reçut, pour son investiture
Son page Kropotkine, alors promu Sergent.
Le souverain superbe, au prince déclara

«Contemple en sa beauté, notre immense domaine
Petrodvorets, demeure, admiré par l'Europe.
Dans tout leur éclat, vois, les salles d'apparat.
Découvre ici le trône, incrusté d'escarboucles.
Devant cette richesse, émerveille tes sens.
De l'or et de l'argent, imprègne ton regard.
Caresse les soieries, de linon, de batiste
Cramoisies, nacarat, carmin, laque et garance.
N'es-tu pas ébloui, par l'impériale pourpre
S'étalant sur les murs, sous nos pieds, sur nos têtes?»

«Non car elle est rougie, par le sang des moujiks»

La Saga de l'Univers - Claude Fernandez - Éditions Sol'Air - © Éditions Sol'Air - 2007