L'ÉCRITURE EUPHONIQUE

PRÉCONISATIONS POUR LA PROSE


PRÉCONISATIONS RELATIVES AUX CACOPHONIES

-Évitement des hiatus à l'intérieur d'un paragraphe

Un oiseau alors s'envola. À ÉVITER

Le jour se leva. Un oiseau chanta. À ÉVITER

-Évitement des cacophonies

Généralement succession de syllabes comportant un son consonantique identique entre 2 mots, qu'ils appartiennent ou non au même paragraphe. On considère que les dentales t et d représentent un même son.

Ma montre

Si une consonne s'intercale: à voir au cas par cas:

Il vient pour servir À ÉVITER
La proue sort de la vague CONGRUENT

Il te dit bonjour. À ÉVITER

-Évitement des cacophonies au niveau des liaisons

Il était arrivé À ÉVITER

-Évitement des liaisons incongrues

La nuit d'un coup arriva À ÉVITER

-Évitement des liaisons consécutives par la même consonne

des sujets inconstants' infidèles

-Évitement des assonances incongrues

Je vis l'homme à Rome< À ÉVITER/i>

-Évitement des échos

L'empereur maintenant' de jour en jour empire. À ÉVITER


PRÉCONISATIONS SPÉCIFIQUES

-Évitement des e post-accentuels dans le flux, sauf élision

La rose est une fleur magnifique. À ÉViTER

-Respect de toutes les liaisons à la lecture.

-Signe intonentiel au niveau des élisions, interfaces consonne-consonne, prépositions et prépositions si cela clarifie la compréhension de la phrase

Au niveau des élisions et interfaces consonne-consonne nécessitant normalement une virgule, la remplacer par le signe didascalique intonentiel: barre verticale en exposant (apostrophe typographique) interprété à la lecture par un marquage intonentiel

La rose est parfois bleue, jaune' incarnate ou violette.

Le consul' matinal' se levait dès l'aurore.


L'homme en complet noir' dont l'apparition tardait' souriait à l'assistance.

-À la lecture, pas d'arrêt temporel en dehors des ponctuations, préconisées comme temps d'arrêt.

-Syntagme entre 2 ponctuations préconisé à un maximum de 25 syllabes.


PRÉCONISATIONS D'ORDRE SYNTAXIQUE

-prépositions, participes, conjonctions préconisés une seule fois dans une phrase (sauf structure symétrique ou se rapportant au même sujet ou encore dans des structures en apposition, des propositions indépendantes).

La répétition de la conjonction et peut être tolérée. La conjonction de peut être tolérée s'il ne s'agit pas de strucutre en série.

Les rayons matinaux qui flamboyaient se reflétaient sur la maison qui semblait palpiter. À ÉVITER

La vie' c'est le bambin' qui joue' qui sourit' qui chante. CONGRUENT

Il vit ainsi des lieux variés: des champs qui s'étiolaient, des bois qui prospéraient. CONGRUENT

"et" et "de" peuvent tolérer la répétition sauf structure en cascade:

Les chalets de la forêt de sapins À ÉVITER

Le vent pouvait souffler du nord' du sud ou bien d'ouest. CONGRUENT

Les jours de malheur et de bonheur sont le sort des humains et des animaux. CONGRUENT

-Évitement des idiomatismes, expressions
dysharmonieuses, relâchées


Il était en train de marcher. À ÉVITER

Je me rend compte ainsi de son existence. À ÉVITER